_

Une décharge... à quelques mètres de la déchèterie

Logo - Une décharge... à quelques mètres de la déchèterie
www.portsaintlouis.fr / 11.12.2014 - 09:31

Les gens ne sont pas raisonnables...

Face à la station d’épuration et à moins de 50m de la déchèterie maintenant ouverte 7 jours sur 7, une décharge à ciel ouvert prend place, lamentablement.

Il y a là pêle-mêle des bidons divers, des canapés... mais surtout des signes flagrants d’une activité professionnelle. C’est la conviction d’Alex Matsos, président de l’association de protection de la nature et de l’environnement. Il ne comprend pas la démarche qui a provoqué cette situation. La quantité de gravas de voierie, briques, tuiles et autres font penser à un chantier, il y a là plusieurs camions de déchets. Plus encore, la vingtaine de supports de néons ne sont pas la conséquence d’un particulier... qui a ça chez lui...

Alors il est venu. Souvent. Il a enlevé avec son association ce qui pouvait l’être, les tubes néon par exemple, contenant des toxique comme des vapeurs de Mercure, et dans certains cas de la poudre de Beryllium. Mais il n’ira pas au delà. Il n’a pas la logistique pour enlever le reste. Il faudrait plusieurs camions bennes et une pelleteuse pour nettoyer cette place et lui rendre son aspect initial. Alex le sait bien, si jamais quelqu’un se décide à venir liquider cette décharge à ciel ouvert, l’action choisie sera de pousser tout ca, et de le recouvrir sommairement d’un peu de tout venant...
Le site est définitivement dégradé.

Aujourd’hui le président de l’association est en colère contre ceux qui sont venus là. Pour être arrivés jusque devant cette station d’épuration, il a fallu que les camions passent deux fois devant la déchèterie. Ils reviennent régulièrement, étendant leur forfait toujours plus loin sur la route en amont et aval du site initial.

Alors il a décidé d’agir, de façon plus marquée. Il va prendre rendez-vous avec les autorités de la ville dans un premier temps, dans le but de déterminer qui est le propriétaire du terrain et faire nettoyer le coin. Mais il va surtout densifier ses patrouilles, sans son trop visible véhicule. Il est déterminé à prendre les responsables sur le fait pour les signaler au procureur de la république. L’action juridique supplantera l’action de nettoyage.

La protection de notre cadre de vie doit être une préoccupation partagée par tous. Ce site était sauvage et beau, il ne l’est plus. Tout cela pour supporter la flemme d’une poignée de gens qui n’en ont rien à faire...
lamentable.

La mairie saisie

Alertée sur cette question, la mairie de Port Saint Louis a intercédé auprès de la RICVD   pour qu’une solution soit rapidement trouvée. La régie, eu égard aux relations déjà liée avec les services de la ville a accepté de prendre en charge le nettoyage de la zone, en demandant toutefois qu’un enrochement vienne remplacer ici les déchets de telle façon que les "indélicats" ne puissent pas recommencer leur forfaiture.

Ces enrochements et la surveillance accrue de l’association devraient résoudre rapidement la question de cette décharge sauvage aux portes de la ville.

Convertir en PDF Enregistrer au format PDF

Diaporama

Une décharge... à quelques mètres de la déchèterie