_

Des préfets à PSL

Logo - Des préfets à PSL
www.portsaintlouis.fr / 23.06.2015 - 13:43

Lorsque la loi de Programmation pour la ville et la cohésion urbaine a été promulguée en février 2014, elle a donné lieu à une nouvelle cartographie excluant Port Saint Louis du Rhône du dispositif, suscitant la colère des Port-Saint-Louisiens, élus en tête.

En effet, la ville ne va pas mieux que lorsque le dispositif du contrat de ville a été installé. A Port Saint Louis, le contexte socio économique est toujours aussi tendu. Les disparités sociales sont importantes en ville, la précarité est affirmée avec près de 25% des ménages fiscaux ayant des revenus inférieurs au seuil de pauvreté et 52,5% des foyers fiscaux sont non imposables. Le taux de chômage de la commune est de 17.4% soit 3 points de plus que le SAN et 2.5 points de plus que sur le département [1]. Enfin, la ville de Port Saint Louis caracole en tête du département pour le nombre de logements sociaux qui représentent plus de 40% du parc locatif global.

C’est fort de ces données que le Maire de la commune avait interpellé les pouvoirs publics pour demander que soit maintenu le dispositif sur la ville. Ne ménageant pas ses effort la ville avait postulé en vain à l’appel à projet de revitalisation des centres bourgs. Face à l’énergie dépensée pour mettre en lumière l’importance des crédits politique de la ville sur la commune, et en réponse aux requêtes du premier magistrat, Mme Lajus, préfète déléguée à l’égalité des chances avait alors obtenu de l’Etat le maintien des crédits financiers dans le nouveau contrat de ville communal et avait souhaité en savoir plus sur la ville.

C’est ainsi que ce vendredi 19 juin, Mme la préfète accompagnée par Mr Castoldi, sous-préfet d’Arles sont venus analyser la ville, ses forces et faiblesses, dans le but de mieux appréhender le territoire.

Accompagnés par Mr le Maire, Ali Abdesselam adjoint délégué à la jeunesse et à la vie associative, les représentants de l’état ont pu découvrir la ville au travers des services proposés à la population :
Espace du citoyen, maison des associations maison de retraite, CCAS, mais aussi des résidences sociale Place Mireille, Horizon Mer, LOPOFA, Allende, Vauban... sans pour autant oublier d’aborder les atouts de la cité depuis la promenade des bords du Rhône au futur cœur Saint Louis, le pôle Nautisme et Mer, ou encore le futur espace de tourisme.

A l’issue de cette plongée en ville, Monsieur le maire a fait une halte devant le bâtiment de la CPAM. Les inquiétudes de l’ensemble de la population et des élus ont été relayées auprès de madame la préfète et monsieur le sous préfet sur la mise en place du plan de restructuration 2011- 2015 et 2015-2017

Dans la foulée, la préfète et le sous préfet ont été accueillis à la maison pour tous "l’envolée" pour une rencontre avec Mme Arfi, vice-présidente du SAN Ouest Provence déléguée à la politique de la ville, et des différents acteurs qui œuvrent à la cohésion sociale ou encore à l’accès à l’emploi et au logement des plus fragiles.

Ont ainsi pu exposer leurs actions et leur implication :
- Le bailleur social 13 habitat
- La maison pour tous l’envolée
- France Shotokan Karaté
- Ameli
- Source de Femmes
- Initiative Ouest Provence qui anime le dispositif "Cités Lab"
- Le CLLAJ Ouest Provence.

Une visite fructueuse pour tous ces acteurs impliqués au quotidien.
Mme la préfète et Mr le sous-préfet ont assuré les intervenants d’avoir pris la mesure de tous les éléments de cette revue de détail. De son coté, le Maire continue, lui, de mobiliser les partenaires institutionnels. Sous son impulsion, les quartiers les plus fragiles de la ville sont devenus "territoires de veille active" continuant par là même de faire l’objet d’une attention particulière sous la forme d’un contrat de ville intercommunal Ouest Provence 2015-2020 actuellement en cours de finalisation.

Convertir en PDF Enregistrer au format PDF

Diaporama

Des préfets à PSL

A lire sur le sujet

#EnVisite

Notes

[1] Chiffres de 2011