_

#CoVid19 le point au 26 mars 2020

Logo - #CoVid19 le point au 26 mars 2020
www.portsaintlouis.fr / 26.03.2020 - 08:55

Le premier cas a été diagnostiqué sur la commune.
Dans une allocution faite sur son profil Facebook (25 mars 2020), M le Maire l’a annoncé (à découvrir ci-dessous sur notre chaîne Youtube).

En constant lien avec les hopitaux, il a été informé de l’arrivée dans le service de l’hopital de Martigues d’une patiente port saint louisienne de 71 ans avec un diagnostic de CoVid19.

Le virus est bel et bien sur la commune.

Plus que jamais, les gestes barrières et le strict respect du confinement sont de mise pour faire obstacle à la propagation du virus.

La veille, le maire avait réuni sa cellule de crise comprenant tous ses directeurs de service, mais également les pompiers et la gendarmerie afin de faire un point sur les jours à suivre, anticipant là l’annonce du premier cas avéré sur la commune.

Si globalement les port saint louisiens respectent les consignes édictées, il reste encore quelques récalcitrants qui n’ont pas compris l’urgence et la gravité de la situation. Ils n’ont surtout pas compris qu’en s’exposant, ils prennent surtout la responsabilité de devenir vecteurs de la maladie et de faire prendre un risque inconsidéré aux leurs.

Des mesures sont en cours pour resserrer les contrôles. Soucieux de trouver une solution qui ne soit pas que financière, M le maire, ses services de police municipale et les services de la gendarmerie ont évoqué le cas des sorties nocturnes et l’utilité d’un couvre feu. Décision a été prise de faire de nouveau appel à la responsabilisation du public avant la mise en place de nouvelles mesures coercitives.
Si jamais ces comportements perduraient, il faudrait alors passer le cap et réfléchir à de nouvelles solutions. Le couvre feu est une solution possible, la fermeture des commerces avant 21h en est une autre. Chacune a ses inconvénients s’attelant à priver les libertés de tous pour l’absence de considération d’un petit nombre. M le maire reste vigilant sur cette situation et a renforcé son lien avec la préfecture et ses collègues maires des villes alentour, dont certaines qui ont déjà instauré ce couvre feu.

Notre EHPAD s’est transformé en forteresse. Il est toujours indemne de virus. La directrice, Odile Sarlegna a renforcé les règles visant à protéger ses patients. Si dans un premier temps elle avait accepté que les parents de ses occupants viennent apporter des objets, elle a malheureusement dû mettre un frein à cette pratique dans l’intérêt de tous.
En matière de matériel de protection individuelle, les magnolias ne manquent de rien.

Les gardes d’enfants de soignants sont organisées semaine et week-end, la municipalité ayant pris le relais des services de l’éducation nationale pour répondre aux sollicitations. M le maire a demandé aux services d’étendre ce système de garde aux personnels de sécurité subissant des astreintes de services : pompiers, gendarmerie, police...

Le cimetière a été fermé. En effet, les services de gendarmerie ont fait remonter que le déplacement au cimetière ne constituait en rien un motif suffisant de déplacement et donc seraient amenés à verbaliser les personnes s’y rendant. Il était donc cohérent de fermer le cimetière afin de protéger les personnes désireuses de s’y rendre.

Le CCAS poursuit son portage de repas, à 1€ par jour. Ce portage a été élargi dans un premier temps aux personnes en liste d’attente, et dans un second temps aux personnes sans famille sur la commune et fragilisées.

La question des marchés de plein air a été finalement résolue au plus haut niveau de l’Etat qui a tardivement pris les mesures qui paraissaient évidentes et avaient conduit M le maire a interdire ceux-ci dès les premiers jours.

Les différents chantiers sont quasiment à l’arrêt, dépendant de sociétés qui ne poursuivent pas toutes leurs activités.

Les services municipaux poursuivent leurs actions en mode dégradé. Des rotations ont été organisées afin de limiter le nombre de personnes sur site et ainsi les protéger autant que faire se peut. La logistique désinfecte régulièrement les lieux de vie, les bureaux.
La cuisine fonctionne toujours en se concentrant sur le portage des repas.

Enfin les services techniques se sont organisés pour se concentrer sur les tâches primordiales comme le nettoyage des rues de la ville.
Le numéro vert voirie ne traite que les demandes urgentes.

Deux agents des ST ont été mis à disposition du CCAS pour la distribution des repas. Ils ont récupéré mardi à Vitrolles un véhicule frigorifique pour compléter le dispositif du portage dont le nombre de bénéficiaires a augmenté.

Vers une épidémie ?

Le Plan Communal de Sauvegarde prévoit une série d’actions à mettre en place en phase épidémique. La confirmation de l’arrivée du virus sur le territoire de la commune a poussé M le maire a déclenché sa première réunion impliquant les services de sécurité d’une part et à réunir virtuellement ses élus afin de leur présenter le bilan de la situation et leur expliquer qu’ils devaient se tenir prêts.
Confinés, ces derniers se tiennent à disposition, qu’il s’agisse d’animer les différentes cellules de crises du PCS ou de faire du phoning pour prendre régulièrement des nouvelles des personnes fragilisées.

Convertir en PDF Enregistrer au format PDF

___

Nous continuerons à vous donner une information permanente, pour peu que nous puissions le faire. Les réponses à certaines questions qui nous sont posées ne nous incombent pas, nous allons à la pêche aux informations, mais souvent les services responsables tournent au ralenti et peinent à nous répondre...
Le courrier, l’éducation, la santé, les banques, etc... ne sont pas de notre ressort. Si nous ne pouvons obtenir une réponse ferme et validée, nous ne pouvons pas vous donner la réponse que vous souhaiteriez entendre.

Et n’oubliez pas #RestezChezVous

A lire sur le sujet

#WebTV

#CoVid19

En bref sur le sujet

#WebTV

#CoVid19