Contrat de ville 2015-2020

www.portsaintlouis.fr / 27.11.2015 - 14:47

Mieux comprendre la politique de la ville

La politique de la ville est une politique publique contractuelle qui réunit l’Etat et les collectivités locales. Elle a pour objectif de revaloriser les quartiers les plus en difficultés, de réduire les inégalités et les écarts de développement entre les territoires et de lutter contre les discriminations dont les habitants peuvent être les victimes.

Elle s’opère en favorisant la cohésion sociale, urbaine et économique par le soutien financier d’actions en direction des populations les plus fragiles. Cette politique a été initiée en France il y a une trentaine d’années, alors que le « problème des banlieues » émergeait, car pauvreté et chômage restaient plus élevés dans ces quartiers.

Un nouveau Contrat de ville à partir de 2015

En application d’une réforme intervenue en 2014, un nouveau Contrat de ville à l’échelle intercommunale a été signé le 23 octobre 2015 pour une durée de 5 ans. Il remplace le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS  ) de Port Saint Louis du Rhône qui existait depuis 2007.

Les quartiers de Port Saint Louis du Rhône (Vauban, Allende, Croizat, Baudin, Jolivet) sont intégrés dans ce nouveau Contrat de ville. Cependant, ils ne sont plus reconnus comme « quartiers prioritaires » mais comme « territoires de veille active », faisant l’objet d’une vigilance particulière. A ce titre, les projets mis en œuvre en direction de leurs habitants ne bénéficient plus d’une partie des soutiens financiers, en particulier ceux de l’Etat.

Cependant, la situation socio-économique d’une partie de la population de Port-Saint-Louis ne s’est pas améliorée. La commune, éloignée des grandes agglomérations, reste confrontée à de graves problèmes de précarité, à la nécessité de reconvertir des friches industrielles délaissées et de réhabiliter un parc social vieillissant.

C’est pourquoi, la ville de Port Saint Louis du Rhône et le SAN Ouest Provence ont fait le choix de la solidarité en continuant à mobiliser des crédits exceptionnels dans le Contrat de ville.

En plus des crédits exceptionnels, le Contrat de Ville s’assure aussi que les services et moyens publics habituels dits « de droit commun », soient bien présents et déployés dans les quartiers fragilisés. C’est pourquoi il a été signé aussi par une quarantaine d’acteurs : CAF, Grand Conseil de la Mutualité, Pôle Emploi, Caisse Primaire Centrale d’Assurance Maladie, le SMGETU (les bus Ulysse), … La commune s’appuie sur le Contrat de Ville pour tenter de garantir le maintien de services publics de proximité à Port St Louis. Le Contrat de Ville doit faciliter une mobilisation permanente pour que la situation dans les quartiers fragilisés s’améliore à tous égards.

Se donner les moyens d’impliquer les habitants aux actions menées

L’autre nouveauté essentielle de la refondation de la politique de la ville, c’est la création dans chaque quartier prioritaire d’une instance citoyenne, chargée de participer à l’élaboration, au suivi et à l’évaluation de toutes les démarches engagées.

La ville n’a pas l’obligation d’instaurer un Conseil Citoyen mais elle a à cœur de rendre les associations et les habitants partie prenante du Contrat de ville.

Elle va ainsi mettre en place une instance participative, en travaillant sur des outils innovants et pragmatiques. L’échelle de la commune, la vitalité du tissu associatif, le sentiment fort d’appartenance des habitants à leur territoire, sont autant de ressources qui permettent de fédérer les habitants des quartiers d’habitat social à des temps d’échanges et de rencontres.

Différentes réunions seront organisées de décembre 2015 à mai 2016 pour créer une instance participative avec des membres volontaires.

En conclusion, le contrat de ville, c’est :

  • A destination des habitants des quartiers d’habitat social de Port Saint Louis du Rhône : Vauban, Allende, Croizat, Baudin, Jolivet, Lopofa, Place Mireille, Place des Héros, …
  • Trois axes prioritaires d’intervention :
    • La cohésion sociale (agir sur la réussite éducative, la santé, la sécurité, l’éducation à la citoyenneté et l’accès aux droits pour réduire la pauvreté, tisser le lien social et renforcer la solidarité entre les générations)
    • Le cadre de vie et le renouvellement urbain (agir sur l’accès au logement, sur la qualité et la mixité des espaces et de l’habitat)
    • L’accès à l’emploi et le développement de l’activité économique (agir sur l’accès à l’emploi et à la formation, sur la création d’activité tout en sécurisant l’existant)
  • Une gouvernance partagée entre partenaires institutionnels, opérateurs associatifs et habitants.

La présentation de l’appel à projets 2016 du Contrat de ville aura lieu le jeudi 10 décembre 2015 à 16 h en salle Marcel Pagnol.
Ce sera le premier temps fort pour mieux comprendre les objectifs poursuivis à travers ce nouveau Contrat de ville (2015-2020).
- A partir du Contrat de Ville en ligne qui détaille une centaine d’objectifs opérationnels
- A partir de l’appel à projets 2016 en ligne qui précise toutes les modalités à suivre,
- A partir du dossier cerfa en ligne

Les porteurs de projets peuvent déposer jusqu’au 11 janvier 2016 un dossier de demande de subvention dans le cadre du Contrat de Ville SAN Ouest Provence.

Convertir en PDF Enregistrer au format PDF

Documents joints